Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 08:31

 

 

 

DSC08446

 

Paroles de "E......

"Dans l'improvisation, à partir de 3 fois rien (donc pas grand chose) les « Pâtes humaines » du groupe malaxent mutuellement leurs identités conscientes et inconscientes, mettent à jour leurs ressources et leurs entraves. Personne singulière, acteur, témoin, le clown, est un amplificateur d'émotions, de sensations, un authentique vibrant. Il ne reste plus qu'à offrir au public chacune de ses vibrations

Le Clown, c’est un phénomène de l'Etre, le plus intime et le plus transcendant. 

Entre réel et imaginaire dans le voyage du clown se tissent des liens de rencontres, de complicités et de joies.

Comme dans la vie de tous les jours, l'équilibre est toujours sur un fil entre écoute, « dé-centration », disponibilité, et existence, affirmation, décision.

Merci  pour cet intense voyage.

DSC08053

 Paroles de "M......

Clown, compagnon de voyage devenu cher !Ce que je comprends, c’est que si toi le clown tu rigoles haut, c’est que tu ouvres la porte à ta joie Va savoir, tu pourrais m’en faire cadeau.

Je ne t’ai pas trouvé comique,  mais plutôt  comme toi  Tu me regardes, - ah oui vraiment ! -quand tes vagues à l’âme te submergent et te laissent tout mouillé « Es-tu bien là ? » - Va savoir, on pourrait se les partager. Tu n’es pas plus un boute-en-train. Tu es un bout d’homme lent qui se découvre. Nul besoin de s’envoler. Tout en finesse et en sensibilité. Tu tiens le ciel  en haut, et tu me tiens le bras. Tu te fais  miroir de ce que je suis de plus beau Tu me poses délicatement à ma meilleure place. Alors tu t’émerveilles encore De ce que tu vois en moi  Devenu tout petit, tu ne sais plus si tu dois me suivre ou me précéder.      Tu es passé …

DSC08376

Paroles de "V......
A Jean Pierre.

je trouve que tu as bien donné les bonnes clés pour avancer : les 3 dimensions personne/acteur/clown. Le clown est dans cette tension entre l'imaginaire et le réel...
Pour ma part, je me suis vue parfois hors du match, en retrait et j'ai pu revenir dans la mêlée
J'ai pu me regarder faire sans agacement, avec bienveillance et revenir à l'exercice : sans tout le travail de confiance initial avec soi et entre nous, ç'aurait été plus difficile.
Un truc que je n'ai pas dit mais qui me semble très important : j'ai pu mesurer aussi combien je vis la vie en fonçant, à toute vitesse et la vertu que c'est pour une fois de ralentir et de goûter ce ralentissement...
J'ai beaucoup apprécié la qualité et la joliesse des habits proposés, la beauté, c'est important,
Un clown, ce n'est pas nécessairement un être rustique, même si par ailleurs le rustique peut avoir son charme
On manque souvent de couleurs dans le quotidien, et là c'était l'explosion, ça met de bonne humeur pour un bon moment.

DSC04536

Paroles de "F.....

 

Quelle aventure les amis ! Et quelle traversée aussi !

 

Je suis revenue d’un voyage, je n’en reviens pas encore.

J’avais bien vu mon amie M-C changer, l’air de rien, avec son nez de clown, s’alléger, se dérider, mais …Partie de mon coin de campagne … je suis arrivée fatiguée et triste et … curieuse.

Je l’ai trouvé exigeant, Jean-Pierre, c’était notre première fois, et ça m’a plu parce qu’on pouvait aller au-delà de nos résistances et de nos terrains connus, explorer des terres inconnues.

 

J’ai aimé jouer avec moi, l’actrice et le clown, me jouer de moi, le laisser jouer avec mon image de moi, me pousser, m’entraîner, m’emmener et je jouais à le suivre dans ses demandes, ses suggestions, ses requêtes, ne me laissant

pas le choix de m’endormir. Sacré réveil ! Réveil sacré des petites perles enfouies, surprises d’être encore là, découvertes !

Quel artiste il est, « Artclown », avec délicatesse et force, avec la puissance de sa voix et la chaleur de son cœur, bel accompagnateur de ce tour de magie : nous faire sortir de nous en y entrant mieux.

 

J’ai du traverser tous les orages de ce moi chahuteur, bouleversé, renversé comme une boule, dur, dur ! Le miroir du clown est révélateur sans concession, dur, dur ! Et quand je m’y attendais le moins, du fond de mon trou, je me suis sentie soulevée, envolée de joie, sortie de chez moi et invitée à la danse des continents, prise par la main et par le cœur, les pieds battants et la tête en fête. L’intime qui a été touché se met en mouvement, en lien et rend vivant.

 

Inspirée par la richesse des tissus, des couleurs, des formes, gagnée par le jeu de la découverte. De l’instant qui vient, de l’autre qui est là, des regards qui soutiennent. Rien à penser, rien à décider, rien à préparer, juste à couler dans le flux, comme une musique de l’invisible qui me propose une danse intérieure, accordée à chaque note de l’espace, à chaque sensation, à chaque émotion, à chaque vibration, au son de sa voix qui guide en riant, en moquant, en maugréant, en provoquant, en suggérant, en exigeant … C’est le mot jubilation qui est arrivé en fin de traversée, de

la joie d’être, d’être juste, juste là, là avec, avec le scintillement des possibles de chacun et surtout avec beaucoup d’amour et de bienveillance pour que ces possibles osent pointer le bout de leur nez, leur nez de clown, bien sûr.

 

Merci infiniment à vous tous d’avoir organisé, invité, participé, partagé, rigolé, parlé, mangé, regardé, filmé, apprécié, aimé, …Merci à Jean-Pierre d’être là, justement.

Avec un sourire dans le cœur,

DSC08357

 Paroles de "A.....

 

                                               Clowneries jubilatoires

                                               Quelques notes, comme çà…

Vice-doyenne (71 ans) de cette joyeuse et éphémère troupe de clowns réunis le temps d’un week-end à Toulouse, je me trouve encore toute ébahie d’avoir fait « çà » !

Çà ? Laisser le mental au vestiaire, jamais sollicité pendant ces deux jours ; oublier les représentations d’un corps vieillissant… et l’entraîner dans les attitudes et les expressions les plus débridées sans la moindre appréhension ni le plus petit soupçon de honte ; accepter de se mettre en danger, les yeux fermés, déambulant dans l’espace sans repère ni assurance mais en faisant confiance à une personne inconnue quelques heures plus tôt…S’attifer à l’as de pique en toute jubilation… Et puis, et puis rire à gorge déployée, sans arrière-pensée méchante ou désobligeante mais avec la fraîcheur de l’enfance.

Et tant d’autres sensations encore : s’apercevoir que deux imaginaires peuvent s’entrecroiser et s’enrichir, le temps d’un voyage inventé. Ecouter l’un, l’autre et le découvrir si différent de l’image que je m’en faisais. Admirer un visage chiffonné le samedi matin, rayonnant, rajeuni le dimanche soir.

 

Oui, ce fut un temps de jubilation, de dilatation de tout mon être, corps et âme confondus.

 

Alors : ce Jean-Pierre avec ses longs cheveux toujours cachés sous sa casquette, avec son regard perçant et doux dissimulé sous ses grosses lunettes jamais enlevées, ce serait un magicien ? En tout cas, pour moi, c’est un sacré pro ! De quoi, je n’en sais rien mais de la relation humaine, c’est sûr !

L’essentiel pour moi, c’est son humilité, sa façon de m’amener en douceur, l’air de rien, dans des zones où je ne suis jamais allée et que j’ai exploré sans peur. Je crois bien que çà s’appelle la maïeutique. Un accoucheur de personne. Qui ne se mêle pas à la foule, qui donne sans rien attendre et, juste à la fin, avant de se quitter, se laisse à dire son émotion…

Et quelle discrétion aussi, cette merveilleuse Geneviève aux beaux atours ! Elle est là  quand il faut, présente en pointillés.

 

Mais avec tout çà, moi, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit, entre dimanche et lundi ! Trop d’énergie accumulée, trop de tangage dans la tête et dans le corps. Le cœur en ébullition grâce à de si belles rencontres…

 

Merci à vous tous de m’avoir surprise et transportée au-delà de tout ce que j’avais imaginé.  DSC08414 2

 

 Paroles de "M.....

 

 

Qu’est-ce que tu as fait Jean-Pierre ? Un tour de magie ?
Tu as pris ensemble toutes nos humanités et tu les as mélangées, malaxées, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’essence même : l’essentiel, ce qui ne se voit bien qu’avec le cœur ! J’étais arrivée le cœur lourd, j’en suis repartie le cœur dilaté.
Qu’avais-je donc vécu ? Un rêve ? Je ne sais… Je revenais d’un autre monde. Traversées
les peurs, jetés les masques, apprivoisée la confiance, libéré le rire et la vie.
Nous étions arrivés chacun avec nous-mêmes, seuls, encombrés de ce moi trop lourd.
Nous sommes repartis ensemble, plus légers, désencombrés ayant mis en commun fragilités, pauvretés et richesses. Les accueillir, s’accueillir, accueillir l’autre…
Vaste programme qui ne peut porter des fruits que dans l’audace d’un lâcher prise, une confiance donnée, un désir d’être soi, plus vivants.
Vaste programme qui requiert la baguette d’un maitre et la bienveillance de ses compagnons pour que la musique se joue : vérité, liberté, tendresse.
Et si le monde pouvait être changé tout simplement par ces regards de tendresse qui espèrent l’autre ; par cette envie d’être soi pleinement donné au monde ?
Au-delà, derrière la corde… au-delà, derrière les masques… au-delà derrière, en profondeur, il y a la vraie vie...  MERCI !


 Paroles de "X .....

 

Je suis arrivée samedi avec un "gros paquet" que je traîne depuis un peu plus de 10 ans, date où mon fils (3ème d'une fratrie de quatre) est mort, carbonisé dans sa voiture. Il aurait eu 20 ans trois semaines plus tard. 

"Bizarrement", ce stage a laissé remonter des émotions enfouies depuis ce temps et m'a apaisée. 

DSC08250 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jpbes
commenter cet article

commentaires

Zippo Le Clown

  • : Les aventures de Zippo
  • Les aventures de Zippo
  • : Zippo le clown partage ses expériences humaines vécues durant les voyages et les rencontres inter culturelles. Il donne un espace de parole à tous ceux qui ont partagé bonheurs et galères avec le théâtre et les voyages. A la rencontre des personnes qui ont développé des actions artistiques diverses, Clown, théâtre …qui ont développé des actions de solidarité entre les pays du nord et ceux du sud. Ceux qui ont mis en place des voyages solidaires. Zippo evoque l'Inde, le Brésil, le Maroc,...
  • Contact

Recherche

Informations