Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 14:17


 MARIE CHRISTINE


Suite à un précédent voyage d’une collègue, nous avions un projet d'agir sur les conditions des femmes incarcérées en Inde et de remettre un don à une association JKSMS qui œuvre pour l'éducation, l'hébergement, la prévention santé,  l'insertion par la création d'activité des plus déshéritées et le soutien en matière de développement local.

Le stage clown s'intégrait dans ce programme parce qu'il permettait notamment  de rencontrer les animateurs et travailleurs sociaux de JKSMS "autrement" et de leur permettre de suivre le stage clown grâce à notre participation, de soutenir un peu du développement local en logeant chez l'habitant, et de pouvoir échanger avec les familles autrement que dans des parcours touristiques classiques. 

J’avais très envie de regarder, sentir, écouter, .....Pour pouvoir connaitre, comprendre, et me questionner sur notre rôle dans tout ça?

Pour le « stage » autour du personnage du clown j’attendais un travail, une recherche sur les émotions, sur les différentes façons de les exprimer suivant les cultures. J’en espérais une rencontre hors du langage. Découvrir, par les techniques du clown, spécialement en milieu interculturel l'observation des autres, la compréhension que certaines émotions sont universelles, alors que leurs raisons ne le sont pas.  

J’ai été souvent très étonnée par la prestation des autres participants. J’ai senti chez les autres (et moi-même) un réel plaisir pour la découverte. J’ai quelque fois même éprouvé de l'admiration devant le jeu des improvisations clown. J’ai vécu, pour moi-même le plaisir d'être dans un endroit où je peux exprimer mon moi profond et libre et pas mon moi de « ce-que-je-dois-faire »  

                                                 La déambulation

J'ai trouvé cela fatiguant, (je l'étais beaucoup), et difficile à ne pas se laisser envahir. Trop long aussi. Pas apprécié le maquillage trop important. Apprécié les sourires, les étonnements, les enfants. 

Lapproche de l’« Autre » avec le clown, le théâtre, le jeu, est beaucoup plus interpellant (et fatigant) qu’une démarche « touristique ». 

La vie dans les familles  

J’ai trouvé les familles avec lesquelles nous vivions, très attentives à notre séjour et à moi notamment à moi qui fus quelque peu « malade ».

J'étais ravie que nous soyions à plusieurs parce que parfois, je n’ai pas ressenti que c’était accueil au sein de la famille. Cette habitude qu’on les indiens de laisser les invités manger seuls, d’être discrets ? De ne pas vouloir déranger,  ressemble pour nous, occidentaux, parfois plus à de « l'hôtellerie  familiale »

J’ai vécu tour à tour :

La barrière du langage
Le plaisir de voir le rythme familial
Les rires des échanges entre femmes
Plus d'eau pour finir de me laver et toute savonnée
Pas de papier toilette
Les plats mitonnés merveilleux
Regarder les hommes dessiner
Marie-Claire qui voulait du café!
Et l'importance du gant de toilette mouillé froid quand on a chaud et qu’on est un peu patraque. 


 Ce que j’ai sur le cœur.

je ne sais pas si c'est parce que j'ai été malade et que j'ai du être sous médoc longtemps, Je suis rentrée lessivée émotionnellement, n'arrivant pas à "quitter" l'Inde dans ma tête, avalant des bouquins pour comprendre la situation, essayant d'analyser toutes les images, les odeurs, les sentiments de révolte, de compassion, de culpabilité qui m'avaient imprégnés.

Alors voilà, je ne fais pas partie des gens fatalistes et je sais que l'Inde m'a interpellée comme disent les gens biens! En terme clair, j'ai encore envie de hurler, de bousculer, de foutre une bombe à tous les riches, de pleurer sur, pour, avec ces enfants, ces hommes, ces femmes. Et comme je ne prie pas, faudra bien que je fasse quelque chose!


Peut -être le clown?

Partager cet article

Repost 0
Published by jpbes
commenter cet article

commentaires

Zippo Le Clown

  • : Les aventures de Zippo
  • Les aventures de Zippo
  • : Zippo le clown partage ses expériences humaines vécues durant les voyages et les rencontres inter culturelles. Il donne un espace de parole à tous ceux qui ont partagé bonheurs et galères avec le théâtre et les voyages. A la rencontre des personnes qui ont développé des actions artistiques diverses, Clown, théâtre …qui ont développé des actions de solidarité entre les pays du nord et ceux du sud. Ceux qui ont mis en place des voyages solidaires. Zippo evoque l'Inde, le Brésil, le Maroc,...
  • Contact

Recherche

Informations