Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 11:33

Anouk animatrice « socio-culturelle » Agdz, juillet 2008

Suite à la grande et belle aventure indienne en août 2007 avec « Caravane-Théâtre », « Parcourires Le Monde » je brûlais d'envie de renouveler l'expérience  le plus tôt possible et sur un nouveau territoire.

Je suis animatrice socio-culturelle et utilise dés que possible cet outil fantastique qu'est le théâtre de l'Opprimé.

Coïncidence ! L'association dans laquelle je milite entretient un partenariat avec le Maroc et avait déjà monté un projet avec l'association d'Agdz...

Le projet m’intéressait pour cette culture berbère que je ne connaissais pas et souhaitais découvrir, pour la première fois, et l'idée de peut-être assister à la naissance d'une toute nouvelle troupe de Théâtre-Forum dans un bled de la vallée du Drâa m'enthousiasmait au plus haut point!

De cette nouvelle expérience, j’attendais des rencontres, la découverte d'une autre culture, d’apprendre toujours plus sur le clown et les techniques du « Théâtre Forum »...et de retrouver la magie du voyage... évidemment, je n'ai pas été déçue!

Le clown pratiqué hors de nos frontières, prend une dimension particulière: en début de stage, il permet de dépasser en douceur des barrières culturelles, de découvrir l'Autre dans son intégralité avec ses qualités et ses faiblesses, et d'en rire ensemble de bon cœur grâce à l'innocence et à la bienveillance qu'il réveille en chacun. Avec le clown, plus de problème de langue: c'est le corps tout entier qui traduit les sensations, se rapprochant ainsi d'un langage universel.

L'apothéose des clowns métissés c’est pour moi l'instant de la déambulation, où les joyeux fauves sont lâchés dans le village et partent à la rencontre des autochtones surpris .C'était pour moi la deuxième déambulation, et comme après la première, je l'ai terminé en me disant: « Encore! ».

Entassés dans des petites charrettes tirées par des ânes, nous avons remonté la rue principale du village en musique. Notre parade clownesque s’est jointe à la parade d'ouverture du festival d’Agdz.

Ce fut un véritable feu d'artifice d'émotions! En effet ce personnage étrange, car propre à notre culture occidentale provoque des réactions souvent inattendues, parfois de rejet si la peur prend le dessus ou que le clown est un peu trop brusque dans son approche; comme ce groupe de femmes qui dans une grande colère, voulaient que j'ouvre en deux mon accordéon pour voir si je ne cachais pas un appareil photo à l'intérieur!

Dans le cas d'un état de surprise positif, une relation très profonde peut s'installer l'espace d'un instant et la confiance peut aller jusqu'à confier un bébé dans les bras du clown penaud, maladroit et très ému...

Le « Théâtre Forum » ou « Théâtre de l’Opprimé »                                                 Un outil à la fois politique, social, artistique et thérapeutique...

Dans ce théâtre, plus de quatrième mur, plus de spectateurs mais des spect-acteurs; On y met en scène des situations concrètes illustrant des problématiques sociales et/ou politiques concernant le public qui peut alors agir dans l'espace scénique, espace symbolisant ici la réalité.

Pratiqué en interculturel, il permet d'avoir une approche analytique du fonctionnement sociétal d'une population et donc de mieux comprendre les enjeux pour mieux agir.

Ce qui a été passionnant dans l'expérience d’Agdz, ce sont les nombreux débats qui ont eut lieu concernant les tabous qu'il était possible de mettre en scène...ou pas.

Le sujet le plus délicat a bien évidemment été la condition de la femme dans la société traditionnelle: le sujet était à prendre avec des pincettes, ainsi certaines scènes ont pu être jouées à condition qu'il y n'y ait que très peu de contact physique entre les sexes opposés, et d'autres comme l'évocation du SIDA ont été littéralement refusées par les marocains.

Pour moi, c'est le Théâtre-Image qui a le mieux fonctionné: l'image créée était symboliquement très forte, le public a très vite interagit et tous les acteurs, Français comme Marocains, nous étions réellement sur un même pied d'égalité puisqu’on n’utilise pas la parole dans les images.

Durant les scènes de Théâtre-Forum, la barrière de la langue s'est faite sentir: il était difficile de réagir aux interventions d'un public s'exprimant en berbère, même si Abdelatif tentait de traduire le plus vite possible, il était souvent trop tard pour rebondir...mais, ceci dit, ce fut du coup très formateur!

Juste un petit mot sur ma « famille d'accueil » marocaine: j'ai été accueillie avec toute la généreuse hospitalité berbère dans une maison de femmes et d'enfants         ( la mère, ses trois filles, les cousines...).Grâce à elles, j'ai pu goûter aux joies de retrouver sa profonde féminité, de dormir sous les étoiles avec toute la famille, d' apprendre à faire un tajine, de parler en riant de nos vies si différentes et surtout d'assister à des mariages...une réelle immersion dans leur culture.

Le concept de voyage réalisé par Caravane théâtre est une réelle alternative au tourisme destructeur et colonialiste:

-en vivant dans des familles, on ne cautionne pas les grosses firmes hôtelières

-en utilisant le clown, on pose une atmosphère de rencontre positive et fondée sur la bienveillance et l'ouverture

-en utilisant le théâtre forum, on tente une analyse, une compréhension et une conscientisation des problèmes de société de la culture de l'autre et on essaye de proposer des alternatives, ensemble...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zippo Le Clown

  • : Les aventures de Zippo
  • Les aventures de Zippo
  • : Zippo le clown partage ses expériences humaines vécues durant les voyages et les rencontres inter culturelles. Il donne un espace de parole à tous ceux qui ont partagé bonheurs et galères avec le théâtre et les voyages. A la rencontre des personnes qui ont développé des actions artistiques diverses, Clown, théâtre …qui ont développé des actions de solidarité entre les pays du nord et ceux du sud. Ceux qui ont mis en place des voyages solidaires. Zippo evoque l'Inde, le Brésil, le Maroc,...
  • Contact

Recherche

Informations